Est-ce une bonne idée de faire réaliser des travaux par le vendeur avant l’achat ?

L’achat d’un bien immobilier avec travaux devient très courant de nos jours. Il existe néanmoins deux possibilités. Soit, on prend en charge les travaux par ses propres moyens. Soit, on demande au vendeur de s’en occuper avant l’achat.

Faire réaliser des travaux par le vendeur : une possibilité

Faire réaliser des travaux par le vendeur est une possibilité. Cependant, aucune loi n’oblige un vendeur de faire les travaux avant la vente de son bien ni même d’accepter la proposition de l’acheteur à les prendre en charge.

Lire également : Comment vendre un appartement avec travaux ?

Faire réaliser des travaux par le vendeur permet néanmoins :

  • De limiter les frais liés aux travaux.
  • De se désengager d’une lourde responsabilité.
  • D’éviter la supervision et le contrôle du chantier.
  • De gagner du temps dans la gestion de ce projet

Il existe alors plusieurs façons de négocier lors de l’achat d’un bien immobilier. Il n’est pas toujours question de prix de vente, car il est possible également de demander à un vendeur de s’occuper des travaux à sa place et de revoir ensuite le prix de vente.

A lire en complément : Comment faire construire une maison passive ?

Dans ce cas, on peut toujours insérer une clause particulière dans la proposition d’achat ou dans le compromis de vente. Mais il est normal de se demander laquelle des options est la plus rentable : prendre en charge les travaux ou les faire réaliser par le vendeur ?

Un vendeur effectue des réparations en général, mais pas la totalité des travaux qu’il faut réaliser sur le bien à vendre. Il peut ne pas apprécier sa demande de travaux et peut même soumettre une contre-offre. Mais deux options sont envisageables :

  • Demander des réparations au vendeur. 
  • Faire baisser le prix si le vendeur refuse sa requête. 

Faire réaliser des travaux par le vendeur : ce que dit la loi

Source image : pixabay

Le vendeur n’est pas soumis à des obligations de faire des travaux avant la mise en vente de son bien immobilier. Mais il existe tout de même des cas exceptionnels. Il existe en effet des réparations dont le vendeur est responsable avant la vente :

  • Les graves dégât des eaux.
  • Les problèmes de moisissures.
  • Les détecteurs de fumée cassés ou manquants.
  • Les infractions contenues dans le code de l’Urbanisme.

En revanche, un vendeur a le droit de refuser ces réparations. Par conséquent, cette décision pourrait avoir des conséquences sur le prix de vente d’un bien immobilier. Le vendeur pourra aussi se confronter à des problèmes liés au vice caché.

Il est crucial de ce fait de demander au vendeur de réparer la maison à vendre après une expertise. Ce ne sont pas les options qui manquent :

  • Demander des réparations au vendeur.
  • Demander au vendeur de baisser le prix de vente. 
  • Prévoir une clause de rétraction et annuler la vente.
  • Procéder à la vente devant le notaire.

Outre cela, pour éviter la baisse du prix, on peut simplement demander au vendeur des payer les réparations. Ainsi, il aura le choix entre :

  • Faire baisser le prix.
  • Faire réaliser des travaux.

Faire réaliser des travaux par le vendeur : les risques

Il existe toujours des risques lorsqu’on fait réaliser des travaux par le vendeur. Ce dernier peut maintenir le prix de vente initial ou le faire augmenter, mais il existe des conséquences à prendre en compte. Même s’il s’agit d’une solution incontestable, cela implique aussi des risques liés à la qualité des travaux et à d’autres problèmes :

  • Le vendeur choisit une entreprise incompétente pour la réalisation des travaux.
  • Le vendeur néglige le contrôle du chantier.
  • Le bien pourra subir une malfaçon et des dommages majeurs.
  • La dépréciation du bien.

Ainsi, en confiant les réparations au vendeur, on sera exposé à d’éventuels risques qui ne feront que déprécier le bien et l’endommager davantage.

Source image à la une : pixabay